Exercice: Relâchement des épaules

Par Simon Larsen et Emily Jackman

Il est important de ne pas être tendu pendant la pratique. Cet exercice peut aider à relâcher la tension dans les épaules avant et pendant la frappe.

Notez bien que cet exercice fait délibérément  faire quelque chose d’incorrect dans le but d’arriver à une frappe plus correcte. En kihon, on ne monte et descend pas le centre de gravité, on ne fait pas de mouvement parasite avant la frappe. Certains trouvent cet exercice utile, d’autres non, à vous de voir.

Pour commencer, faites juste le mouvement des bras. De chūdan, faites faire un cercle vers l’avant avec les bras, les épaules et le mokujū. Quand les bras et les épaules reviennent vers chūdan no kamae continuez le mouvement vers l’avant comme si vous frappiez bas. L’essentiel est de travailler à garder les épaules relâchées. Le retour en chūdan avant la frappe est un moyen de vérifier qu’on est libre de toute tension. Ensuite, ajoutez tsugiashi pendant la rotation, avançant avec la frappe.

Quand vos épaules sont bien relâchées, vous pouvez vous exercer à minimiser les mouvements du haut du corps (1:08). La rotation doit se faire plus tenue, conservant le retour rapide des bras et des épaules, pour le faire plus rapidement jusqu’au point où ça devient à peine visible (1:14).

Vous pouvez varier cet exercice en continuant sur un pas de plus ou en poussant sur nagashi.

Points importants:

  • Essayer de faire en sorte que le mokujū décrive un cercle harmonieux. Remarquez à 0:25, la pointe de mon mokujū ne lève ni ne baisse, l’angle par rapport au sol est constant. Cela aide à développer une saisie relâchée et équilibrée des 2 mains.
  • Frappez très bas, surtout au début. Toujours à l’horizontale mais la main arrière peut être au niveau du nombril. Cela aide à garder les épaules et un centre de gravité bas durant la frappe.
  • En incluant tsugiashi, servez-vous des genoux pour élever le centre de gravité en même temps que la rotation quand vous ramenez le pied arrière. Puis redescendez-le dans la frappe en contractant le bas des trapèzes. Cela aide à développer la synchronisation du déplacement et de la frappe.
  • Si vous faites tsukimae ou nagashi vérifiez que vos pas sont au ras du sol et que votre centre de gravité reste à la même hauteur. Pas de trot enlevé.

Ce qu’on essaie de travailler:

  • Principalement, arriver à avoir des épaules relâchées et un centre de gravité bas.

Faire tsugiashi avec ce mouvement de bas en haut peut vous aider à améliorer la poussée du pied arrière.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :