Match No.9: Individuels Hommes – 17è Championnats du japon de Tankendo

Commentaire par Simon Larsen

Cette année, Hisatsune sensei m’avait donné pour objectif d’accéder au second tour, et débutant ce shiai j’espérais faire bonne figure. Notre entraînement avec Hisatsune sensei avait porté quelques fruits récemment et je sentais mes principales faiblesses se corriger peu à peu.

Je commençai comme je l’avais planifié, chargeant mon adversaire et tentant une frappe au nodo. J’avais eu quelque succès avec ça récemment, et je pense que marquer le shou ippon aide beaucoup à gagner les bonnes grâces des arbitres pour le reste du match. Il me semble que si vous emporter ce premier point et maintenez la pression sur l’adversaire, les arbitres seront plus enclins à vous attribuer un point qui n’aurait pas été compté autrement.

Malheureusement, ma manie d’agiter mon tanken de bas en haut en pointant mon adversaire refit surface. C’est extrêmement idiot de ma part car cela crée des ouvertures pour lui, et trahit mon timing. J’ignore pourquoi je fait ça, donc par pitié évitez de m’imiter; et je présente mes plus rampantes excuses à ceux qui ont tenté de me corriger ces derniers mois!

Après que mon adversaire a profité de mon goupillonnage pour manquer de peu à me marquer (manque de zanshin?), mon intention de toujours agir le premier s’envola. J’ai la très mauvaise habitude de réagir aux actions de mon adversaire, tentant de contrer, plutôt que de mener la danse et le contraindre à réagir aux miennes. En conséquence, j’en suis réduit à frapper sans l’avantage de toute mon allonge, et contraint de faire zanshin en reculant. Zanshin en reculant peut être parfaitement exécuté par certains. Je n’en fait pas partie.

Au final, mon adversaire profita de ma posture statique pour marquer, contournant mon attaque au nodo, qui de toute manière était un contre tardif.

Pour parfaire ma démonstration de “Ce qu’il ne faut pas faire en shiai”, je chargeai pour arracher le 2è point, mais m’immobilisai en cours de route, bien de face, pour offrir à mon adversaire une magnifique cible.

Retour au Dojo pour une sérieuse introspection… Et probablement quelques offrandes expiatoires seront de rigueur!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :