Kata: Mokujū contre Tanken – Ippon-me

Mokujū:

  • Prend la garde défensive Gedan (dirigée vers le genou arrière de l’adversaire, plutôt que vers son genou avant)
  • Avance de 3 pas
  • Voit l’adversaire sur le point d’agir
  • Frappe
  • Zanshin
  • Abaisse le Mokujū
  • Retour au centre
  • 5 pas en arriere

Tanken:

  • Voyant l’adversaire se mettre en Gedan, adapte la sienne en Irimi-chūdan
  • Avance de 3 pas
  • Décide de frapper et commence à bouger
  • Est frappé
  • Attend que l’adversaire ait fini son Zanshin et laisse l’ambiance se détendre
  • Retour au centre
  • Abaisse le Tanken
  • 5 pas en arriere

Facile!

Je n’ai pas souvent l’occasion de démontrer Sen-no-sen en Kata, aussi j’aime faire ce Kata car c’est une chose que j’essaie de corriger en Shiai également.

D’abord, pour connaître exactement la distance à laquelle je peux frapper correctement. Pour les Kata, j’ai ouï dire que “le Mokujū doit toucher la veste de l’adversaire mais pas sa peau”. C’est peut-être exagéré, mais cela semble un bon objectif à se fixer. J’ai aussi entendu que “si vous toucher sa peau, demandez pardon”, donc mes “j’ai ouï dire” sont à prendre avec des pincettes! Le meilleur moyen pour évaluer sa distance de frappe est de se servir d’un mur ou autre cible du même genre, et de  frapper sans avancer les pieds, effleurant tout juste la cible. C’est encore mieux si quelqu’un tient un Tanpo de Mokujū contre le mur: si la frappe manque ne serait-ce qu’un tant soit peu de Shime ou qu’il y a mauvaise appréciation de la distance, la frappe manquera complètement.

Dès que vous arrivez à frapper correctement avec régularité, vous pouvez ajouter le déplacement. Vous serez alors capable d’ajuster ainsi la distance, plutôt que de ruiner la frappe en vous penchant ou par hyperextension.

Ensuite, mon deuxième pas est le plus important. Du moment que j’ancre fermement ce pied droit et que je me prépare mentalement à frapper à partir de là, il est plus facile d’avoir le bon rythme pour le troisième pas et le Fumikomi qui suivent. Quand je me concentrait sur le troisième pas, le moment où j’atteignais la distance de frappe et celui où je frappais réellement n’étaient tout-à-fait synchronisés.

Ne faites pas attention à la manière dont j’agrippe le sol avec les doigts de pieds pendant Zanshin. Personne ne m’a dit que c’était faux et que je devrais le corriger, mais certains ont été plutôt étonnés. Mieux vaut de ne pas l’imiter.

Comme dans tous les Kata, le rythme est important. Les changements clefs sont:

  • Avancer: tempo lent
  • Frapper: tempo rapide
  • Maintenir la frappe un petit moment.
    Vous pouvez voir dans le vidéo que Terada sensei n’était pas satisfait du timing des frappes lors de précédentes prises. Je restait trop longtemps, et le Zanshin n’enchaîne pas naturellement. Je faisais l’un, et puis l’autre.
  • Retirer le Mokujū: tempo rapide
  • Zanshin: tempo moderé
  • Retour au centre et conclusion du Kata: tempo lent

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :