Les bases: Mettre son armure

La manière de mettre une armure peut parfois varier sur certains détails mais voici une explication générale pour porter correctement son armure:

Votre armure est placée correctement devant vous. Veillez bien à ce que tous les himo (cordons) soient placés à l’intérieur de celle-ci. Lorsque vous placez le Tare devant le do, attachez les Himo de ce Tare derrière le men pour que celui-ci reste droit.

Do Futon (Urabuton)

Il y a plusieurs sortes de Do Futon. Le modèle utilisé ici est à velcro.

Placez le futon sur votre épaule gauche et vérifiez que la partie rembourrée recouvre bien l’emplacement du cœur. Plusieurs sortes de Futon sont réversibles (pour son utilisation en tankendo), donc on peut aussi le mettre à l’envers. J’ai déjà essayé, ça fait mal.

Vous pouvez tirer sur les manches de votre keikogi pour être moins serrés au niveau des dessous de bras.

Passez la bande velcro dans la boucle et refermez-la, sans trop serrer. Vous devez pouvoir gonfler au maximum vos poumons sans vous sentir gêné par la veste, sinon vous risquez d’avoir le souffle coupé lors de votre entraînement. Cela m’est déjà arrivé et ce n’est pas une partie de plaisir.  

Tare

Placez-le sur le Do futon. Le Tare sera probablement disposé un peu plus haut que lorsque vous faites du kendo ou du naginata, tout comme le Do sera aussi attaché un peu plus haut. Passez les Himo derrière vous puis ramenez-les vers l’avant et rassemblez-les pour faire un nœud sous le rabat central du Tare.

Do

Placez le Do sur vos genoux. J’aime bien déplacer les Himo supérieurs au-dessus de mes épaules en même temps. En partie parce que cela permet de monter le Do à la même hauteur plutôt que de prendre un cordon à la fois mais surtout parce que ça fait classe.

Attachez les Himo de la partie supérieure du Do avec un simple nœud coulant. Vérifiez que la partie gauche du Do couvre correctement la surface où est situé le cœur. Puis assurez-vous que le Do est en dessous du Nodo Dome. Votre Do est ainsi porté assez haut et pour plusieurs personnes la partie droite est souvent plus haute que la partie gauche du Do. Cela est particulièrement le cas pour les Do créés spécialement pour le Jukendo, car ils leur manque un renforcement supplémentaire au niveau de la partie gauche.

Attachez les deux autres Himo derrière vous. Le nœud doit bien rester à l’horizontale une fois effectué. Si le nœud est vertical, vous devez changer la main qui passe par dessus l’autre au moment où vous le faites.

Men

Si vous portez le men, mettez-le tout de suite. Je porte le mien comme celui du kendo ou du naginata. Le nœud doit également être à l’horizontale et vérifiez que les Himo ont bien la même longueur une fois le nœud terminé.

Kata

Placez les Himo sur le côté, ainsi  ils seront faciles à trouver. Attrapez et gardez votre manche avec la main gauche et introduisez votre bras dans le kata puis tirez-le jusqu’à ce qu’il arrive au niveau de l’épaule. La partie verticale et rigide du kata doit être placée au dessus de votre épaule.

Tirez les Himo autour de votre dos et vérifiez bien que ceux-ci ne passent pas à travers les Himo du Do ou sur le côté du Do. Si c’est le cas, les Himo du Kata se déferont et le Kata ne tiendra plus en place. Je tire toujours le Himo jusqu’au niveau de mon aisselle droite pour être sûre que cela n’arrive pas.

Passez le Himo à travers la boucle du Tare et à travers la boucle située au niveau du Kata, puis ramenez à nouveau le Himo vers la boucle du Tare. Regardez bien à chaque fois la manière de faire passer le Himo dans les boucles et que ce lien passe à chaque fois par en dessous. Cela permet d’éviter d’avoir des bouts de Himo que votre main ou votre mokuju risquerait d’attraper.

Dès à présent je tire souvent assez fort le Himo pour être sûre qu’il n’est pas mou à certains endroits et que le Kata est bien placé sur mon épaule. Puis j’étire mes épaules en les tournant pour relâcher les Himo, cela permettra aussi de respirer à pleins poumons et sans gêne lors de l’entraînement. Je répète ce mouvement une ou deux fois. Un Kata trop serré ne vous permettra pas de respirer correctement. Je l’ai déjà fait et ce n’est pas drôle comme sensation.

Faites le nœud coulant en passant votre main droite sous les deux Himo jumeaux pour attraper le Himo sur le côté.

Ramenez le Himo en dessous des deux Himo et faites un nœud tout en gardant le bout du Himo dans la main gauche.

Gardez la boucle ouverte avec votre pouce et votre index, puis à travers cette boucle, attrapez, en utilisant l’un de vos doigts, le Himo un peu plus bas.  

Ramenez ce Himo à nouveau à travers la boucle pour former une autre boucle puis serrez le nœud et ajustez la boucle et le Himo pour qu’ils soient de la même taille.

.

Attrapez cette boucle et le Himo pour les enrouler autour du lien qui part dans votre dos. Vérifiez bien que les Himo sont enroulés de manière équivalente autour du lien et qu’il n’y a pas de “bosses” que vous pourriez attraper par mégarde avec votre main droite ou votre mokuju. La plupart du temps les gens sont assez agiles pour enrouler les Himo autour du lien mais mes mains ne sont pas très douées.

Frappez les Himo qui entourent le lien pour vous assurer qu’ils restent bien en place. Souvenez-vous que l’on peut recevoir un Hansoku durant un shiai si une partie de son armure se défait.  

Shinō

Mettez le petit gant. Si vous n’avez pas un gant à texture granuleuse et que vous ne transpirez pas beaucoup, je vous conseille de vaporiser un peu d’eau sur votre gant pour améliorer votre prise en main.

Kote

Mettez-le. Si vous avez un Kote serré, rappelez-vous que sur le long terme, on abîme un Kote trop petit qu’on force à sa taille, qu’un Kote trop grand qui flotte.  

Souriez maintenant que vous savez que vous n’allez pas être blessé!

Note:

Dans la partie “Danger, trop bas” le Kata et le Do semblent bien positionnés une fois posés mais lorsqu’on ouvre la garde pour recevoir Shita, on remarque qu’une ouverture entre ces deux parties d’armure se forme. Cette ouverture serait encore bien plus grande avec un Do non destiné au Jukendo. Si le futon était aussi placé à l’envers, cela aurait été la parfaite occasion de se fêler une côte. Cela m’est arrivé, et on n’apprécie guère cet instant douloureux.

Vérifiez à l’aide d’un miroir que vous avez mis votre armure correctement et qu’il n’y a aucune ouverture possible. Et vérifiez aussi entre vous si tout le monde a bien mis son armure et peut pratiquer en toute sécurité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :