Guide des Kata par Emily: Mokujū tai tanken

Avertissement: Ces descriptions sont une interprétation personnelle des enchaînements, basée sur les vidéos de la AJJF et les articles de la revue Kendo World. Certains termes peuvent ne pas être précis à 100% mais sont plus destinés à aider à la visualisation, basée sur une connaissance basique des frappes. Toute erreur est du fait de l’auteur et non imputable à Jukendo.World.

 

Ceci est juste un guide rapide pour les kata mokujū vs tanken; c’est encore en construction. Il a été élaboré à partir du visionnage de nombreuses vidéos de démonstrations pour tenter de détailler ce qu’il s’y passe. Nous nous référons également aux articles de Baptiste Tavernier parus dans Kendo World (KW 2010; vol. 5-3). Le Mokujū “gagne” dans les trois premiers kata, le tanken dans les trois suivants. En raison du changement dans la prise d’initiative, le mokujū tient le rôle de shi dans les kata 1-3 tandis que le tanken est uchi, et c’est l’inverse pour les kata 4-6 (le tanken est shi, mokujū uchi).

Pour éviter la confusion, nous ferons donc référence dans ce guide au jūkendō-ka et au tankendō-ka plutôt qu’à shikata et uchikata.

 

No1: Ipponme – Chokutotsu – sen

Le jūkendō-ka commence en gedan-no-kamae, le tankendō-ka en irimi chūdan-no-kamae. 3 pas pour atteindre le ma-ai, et le jūkendō-ka commence avec une frappe omote. Uchi peut laisser le champs libre d’un léger mouvement de la pointe du tanken vers la droite. Le jūkendō-ka retire énergiquement le mokujū, le remettant en position, tout en faisant un grand pas en arrière. Le jūkendō-ka fait un petit pas en avant (zanshin).

Les deux reprennent chūdan-no-kamae. Puis ensemble prennent gedan-no-kamae. 5 pas en arrière. Tous deux retournent en chūdan-no-kamae.

Version TLPL: jūkendō-ka = gedan / tankendō-ka = irimi chūdan. 3 pas en avant. Jūkendō-ka = omote. Jūkendō-ka = retire. Jūkendō-ka = zanshin. Chūdan. Gedan. 5 pas en arrière. Chūdan.

 

No2: Nihonme – Dattotsu –   go no sen

Le jūkendō-ka commence en gedan-no-kamae, le tankendō-ka en irimi chūdan-no-kamae. 3 pas pour atteindre le ma-ai, le tankendō-ka commence en s’approchant (irimi) et tente de contrôler le mokujū en le poussant vers la droite. Le jūkendō-ka esquive en faisant un pas en diagonal arrière-droite, puis frappe le tankendō-ka au . Le jūkendō-ka retire énergiquement le mokujū le remettant en position tout en faisant un grand pas en arrière. Le jūkendō-ka fait un petit pas en avant (zanshin).

Les deux reprennent chūdan-no-kamae. Puis ensemble prennent gedan-no-kamae. 5 pas en arrière. Tous deux retournent en chūdan-no-kamae.

Version TLPL:  jūkendō-ka = gedan / tankendō-ka = irimi chūdan. 3 pas en avant. Tankendō-ka = entre, presse vers la droite/ shi = esquive en diagonale arrière-droite. Jūkendō-ka = omote. Jūkendō-ka = retire. Jūkendō-ka = zanshin. Chūdan. Gedan. 5 pas en arrière. Chūdan.

 

No3: Sanbonme – Nodo no tsuki – go no sen

Le jūkendō-ka commence en gedan-no-kamae, le tankendō-ka en irimi chūdan-no-kamae. 3 pas pour atteindre le ma-ai, le tankendō-ka commence en s’approchant (irimi) et tente de contrôler le mokujū en le poussant vers le bas. Le jūkendō-ka esquive en faisant un pas en diagonal arrière-droite tout en retirant le mokujū vers le bas hors d’atteinte avant de revenir pour frapper le tankendō-ka au nodo. Le jūkendō-ka retire énergiquement le mokujū le remettant en position tout en faisant un grand pas en arrière. Le jūkendō-ka fait un petit pas en avant (zanshin).

Les deux reprennent chūdan-no-kamae. Puis ensemble prennent gedan-no-kamae. 5 pas en arrière. Tous deux retournent en chūdan-no-kamae.

Version TLPL:  jūkendō-ka = gedan / tankendō-ka = irimi chūdan. 3 pas en avant. Tankendō-ka = entre, presse vers le bas/  jūkendō-ka = esquive en diagonale arrière-droite, abaissant son mokujū. Jūkendō-ka = nodo. Jūkendō-ka = retire. Jūkendō-ka = zanshin. Chūdan. Gedan. 5 pas en arrière. Chūdan.

 

No4: Yonhonme – Seitai no tsuki – sensen no sen

Le jūkendō-ka commence en gedan-no-kamae, le tankendō-ka en irimi chūdan-no-kamae. 3 pas pour atteindre le ma-ai, le tankendō-ka commence en s’approchant (irimi) et contrôle le mokujū du jūkendō-ka en le poussant vers la droite. Il garde ce contrôle en remontant le tanken vers la main avant du jūkendō-ka tout en avançant. Le tankendō-ka prend ensuite le contrôle du mokujū en le saisissant entre les mains du jūkendō-ka. Il se sert de cela pour déséquilibrer le jūkendō-ka avant de frapper . Le tankendō-ka recule de manière alerte et prudente, gardant son tanken menaçant pointé sur le jūkendō-ka.

Les deux reprennent chūdan-no-kamae. Puis ensemble prennent gedan-no-kamae. 5 pas en arrière. Tous deux retournent en chūdan-no-kamae.

Version TLPL:  jūkendō-ka = gedan / tankendō-ka = irimi chūdan. 3 pas en avant. Tankendō-ka = entre, presse vers la droite. Avance, tanken au kote. Saisi le mokujū, déséquilibre. Tankendō-ka = . Tankendō-ka = recul vigilant. Tankendō-ka = zanshin. Chūdan. Gedan. 5 pas en arrière. Chūdan.

 

No5: Gohonme – Seitai no tsuki – go no sen

Le jūkendō-ka commence en gedan-no-kamae, le tankendō-ka en irimi chūdan-no-kamae. 3 pas pour atteindre le ma-ai, le tankendō-ka commence en s’approchant (irimi) et tente de contrôler en poussant vers la droite. Le jūkendō-ka esquive en faisant un pas en diagonal arrière-droite, suivi d’une frappe au . Le tankendō-ka évite en repoussant le mokujū vers la gauche, et saisissant le coude gauche du jūkendō-ka, le déséquilibre avant de frapper . Le tankendō-ka recule de manière alerte et prudente, gardant son tanken menaçant pointé sur le jūkendō-ka.

Les deux reprennent chūdan-no-kamae. Puis ensemble prennent gedan-no-kamae. 5 pas en arrière. Tous deux retournent en chūdan-no-kamae.

Version TLPL:  jūkendō-ka = gedan / tankendō-ka = irimi chūdan. 3 pas en avant. Tankendō-ka = entre, presse vers la droite/  jūkendō-ka = esquive en diagonale arrière-droite. Jūkendō-ka = / tankendō-ka = repousse à gauche, saisi coude gauche, . Tankendō-ka = recul vigilant. Tankendō-ka = zanshin. Chūdan. Gedan. 5 pas en arrière. Chūdan.

 

No6: Ropponme – Seitai no tsuki – go no sen

Le jūkendō-ka commence en gedan-no-kamae, le tankendō-ka en irimi chūdan-no-kamae. 3 pas pour atteindre le ma-ai, le tankendō-ka commence en s’approchant (irimi) et tente de contrôler le mokujū en le poussant vers le bas. Le jūkendō-ka esquive en faisant un pas en diagonal arrière-droite, retirant le mokujū avant de frapper le tankendō-ka au nodo. Le tankendō-ka évite en repoussant le mokujū vers le haut. Saisissant le coude gauche du jūkendō-ka il le déséquilibre en forçant vers le haut, puis frappe . Le tankendō-ka recule de manière alerte et prudente, gardant son tanken menaçant pointé sur le jūkendō-ka.

Les deux reprennent chūdan-no-kamae. Puis ensemble prennent gedan-no-kamae. 5 pas en arrière. Tous deux retournent en chūdan-no-kamae.

Version TLPL:  jūkendō-ka = gedan / tankendō-ka = irimi chūdan. 3 pas en avant. Tankendō-ka = entre, presse vers la droite/  jūkendō-ka = esquive en diagonale arrière-droite. Jūkendō-ka = nodo / tankendō-ka = repousse en haut, saisi coude gauche, . Tankendō-ka = recul vigilant. Tankendō-ka = zanshin. Chūdan. Gedan. 5 pas en arrière. Chūdan.

 

*cet article fait partie d’une série en cours créée par Emily Jackman, qui participe à la gestion et à la création de vidéo pour Jukendo.World. Elle dirige aussi le groupe de pratique de Melbourne, La Fédération de Naginata de Victoria et est l’actuelle vice-présidente de la Fédération Australienne de Naginata. En plus du Naginata moderne et du Jūkendō, elle pratique également Toda-ha Bukō-ryū sous la houlette de Keeley sensei.

 

Ces guides sont également disponibles sur la page Facebook du groupe de Jūkendō de Melbourne sous forme de projet en cours.*

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :