Guide des Kata par Emily: Tanken tai tanken

Avertissement: Ces descriptions sont l’interprétation personnelle des enchaînements basées sur les vidéos de la AJJF et les articles de la revue Kendo World. Certains des termes  peuvent ne pas être précis à 100% mais sont plus destinés à aider à la visualisation basée sur une connaissance basique des frappes. Toute erreur est du fait de l’auteur et non imputable à Jukendo.World.

 

Vocabulaire utile:

Ma-ai: distance entre les combattants

Irimi: entrer dans la distance de l’adversaire au-delà du ma-ai standard

Harai: chassé

Suriage: harai/déviation défensive en avançant, sur une attaque provoquée et n’est donc pas un réaction réflexe.

 

Dans son article (KW, 2011, vol. 5-4, pp. 92-99), Baptiste nous rappelle que les huit kata peuvent être divisés en deux groupes: les kata 1 à 5 traitent des techniques de base tandis que 6 à 8 introduisent les techniques d’irimi qui consistent à entrer dans la distance de votre adversaire, immobiliser ou contrôler le bras / l’arme et terminer avec une frappe à l’abdomen. L’article est actuellement disponible sur le site de Kendo World, cela vaut la peine de voir l’original et ses photos des kata et kamae du tanken tai tanken. Je vous renvoie également à la vidéo de la Fédération japonaise montrant tous les kata, à l’exception du no 3 qui ne faisant pas parti du cursus officiel à ce moment-là. Quand il a été ajouté, les suivants ont augmenté d’un numéro.

 

Les quatres postures fondamentales en Tankendō sont:

Chūdan no kamae: kamae standard quand on travaille avec un partenaire. Pied droit devant, hanches et épaules quasiment face à l’adversaire, mais avec le côté gauche légèrement en retrait. La main gauche repose sur la hanche, coude effacé. La main droite est en avant du corps, à la hauteur des hanches et au niveau de votre centre. La pointe du tanken est dirigée vers les yeux de l’adversaire.

Chūdan irimi no kamae: de chūdan no kamae, le haut du corps de penche légèrement dans une posture plus agressive tandis que l’on relève légèrement la main droite.

Gedan no kamae: de chūdan no kamae, le poignet droit s’incline vers le genou droit de l’adversaire.

Jōdan no kamae: de chūdan no kamae, le bras droit est levé au-dessus de la tête, coude fléchi, le tanken aligné au centre de votre tête.

 

Chaque kata est décrit en deux parties: la version longue détaillée, et la version “Trop Long, Pas Lu” (TLPL) qui regroupe uniquement les points clefs. La version détaillée comprend deux paragraphes: le premier décrit la technique principale du kata, le second, la conclusion du kata qui est toujours la même.

La distance de départ entre les adversaires pour chaque tanken tai tanken no kata est de huit pas.

 

No1: Ipponme – Nodo no tsuki

Tous deux sont en chūdan no kamae. 3 pas pour atteindre le ma-ai, puis uchi fais un mouvement pour attaquer (dans les faits, le tanken s’écarte légèrement sur la droite). Shi prend l’initiative en avançant et frappant à la gorge (nodo). Shi fais un grand pas en arrière, retirant énergiquement le tanken. Shi fait ensuite un petit pas en avant (zanshin), le kissaki dirigé vers le poignet de uchi.

Tous deux reprennent chūdan no kamae, puis ensemble gedan-no-kamae. Recul de 5 pas, en commençant pas le pied gauche. Les deux reviennent ensemble en chūdan no kamae.

Version TLPL: Les 2 en chūdan. 3 pas en avant, uchi ouvre vers la droite. Shi =  nodo. Shi = retrait. Shi = Zanshin. Chūdan. Gedan. 5 pas en arrière. Chūdan.

 

No2: Nihonme – Men no uchi

Uchi commence en gedan no kamae, shi en chūdan irimi no kamae. 3 pas en avant jusqu’au ma-ai. Shi prend l’initiative et avance, levant le tanken au-dessus de sa tête (jōdan) et frappe à la tête (men). Shi retire le tanken jusqu’au niveau des yeux de uchi (maintenant la menace). Lorsque le kissaki est au niveau du menton, shi fais un petit pas en avant (zanshin) tandi que uchi recule au même rythme, shi arrêtant sa pointe à la gorge de uchi.

Tous deux reprennent chūdan no kamae, puis ensemble gedan-no-kamae. Recul de 5 pas, en commençant pas le pied gauche. Les deux reviennent ensemble en chūdan no kamae.

Version TLPL: Uchi en gedan, shi en chūdan irimi. 3 pas en avant, shi =  men. Shi = descend menacer à la gorge en avançant / uchi recule. Chūdan. Gedan. 5 pas en arrière. Chūdan.

 

No3: Sanbonme – Kote no uchi

Uchi commence en gedan no kamae, shi en chūdan irimi no kamae. 3 pas en avant jusqu’au ma-ai, uchi raccourcissant son 3è pas pour rester juste hors distance. Shi prend l’initiative avec seme (menace) à la gorge (nodo), uchi réagit en bougeant son tankan vers la gauche pour dévier l’éventuel nodo, ouvrant son kote. Shi avance et frappe kote. Shi fais un petit pas en avant (zanshin) amenant sa pointe à la gorge de uchi et ce dernier recule en même temps. Shi recule de manière alerte et prudente, gardant son tanken menaçant pointé sur uchi.

Tous deux reprennent chūdan no kamae, puis ensemble gedan-no-kamae. Recul de 5 pas, en commençant pas le pied gauche. Les deux reviennent ensemble en chūdan no kamae..

Version TLPL: Uchi en gedan, Shi en chūdan irimi. 3 pas en avant, uchi plus court.  Shi = menace feinte à nodo / uchi dévie à gauche. Shi = kote. Shi = avance menaçant nodo / uchi recule. Shi = recul vigilant. Chūdan. Gedan. 5 pas en arrière. Chūdan.

 

No4: Yonhonme – Nodo no harai-zuki

Tous deux commencent en chūdan no kamae. 3 pas pour atteindre le ma-ai; uchi entame une frappe nodo tandis que shi esquive vers la droite et fait uchi harai, déviant la frappe vers le bas et sa gauche, laissant uchi découvert. Puis shi frappe nodo. Shi fait un grand pas de recul, retirant énergiquement son tanken. Shi fait un petit pas en avant (zanshin), son kissaki pointé vers le poignet de uchi.

Tous deux reprennent chūdan no kamae, puis ensemble gedan-no-kamae. Recul de 5 pas, en commençant pas le pied gauche. Les deux reviennent ensemble en chūdan no kamae.

Version TLPL: Les deux en chūdan. 3 pas en avant, uchi =  nodo / shi = esquive à droite, harai sur la gauche, nodo. Shi = retrait. Shi = zanshin. Chūdan. Gedan. 5 pas en arrière. Chūdan.

 

No5: Gohonme – Men wo harai men-uchi

Uchi commence en jōdan no kamae, shi en chūdan irimi no kamae, la pointe dirigée vers le poignet droit de uchi. 3 pas pour atteindre ma-ai, et uchi frappe men tandis que shi dévie la frappe (suriage) levant en jōdan, puis frappe men. Shi descend son tanken sous les yeux de uchi (conservant la menace). Quand le kissaki (la pointe) atteint le niveau de la gorge, shi fais un petit pas en arrière (zanshin) et lève le bras en jōdan no kamae.

Tous deux reprennent chūdan no kamae, puis ensemble gedan-no-kamae. Recul de 5 pas, en commençant pas le pied gauche. Les deux reviennent ensemble en chūdan no kamae.

Version TLPL: Uchi en jōdan, shi en irimi vers le poignet droit de uchi. 3 pas en avant, uchi =  men / shi = dévie en levant, men. Shi = descend à la gorge, recule en jōdan (zanshin). Chūdan. Gedan. 5 pas en arrière. Chūdan.

 

No6: Ropponme – Irimi setai-zuki

Tous deux commencent en chūdan no kamae. 3 pas pour atteindre le ma-ai, shi avançant pour entrer dans la distance et tente de forcer le tanken de uchi vers la droite. Uchi esquive en faisant un pas en arrière puis frappe immédiatement à l’abdomen (). Shi évite en repoussant le tanken de uchi vers la gauche, attrapant le coude droit/le keikogi de uchi, et poussant vers le bas et l’extérieur (laissant uchi ouvert) pour le déséquilibrer. Shi frappe alors à l’abdomen (). Shi recule de manière alerte et prudente, gardant son tanken menaçant pointé sur la gorge uchi.

Tous deux reprennent chūdan no kamae, puis ensemble gedan-no-kamae. Recul de 5 pas, en commençant pas le pied gauche. Les deux reviennent ensemble en chūdan no kamae.

Version TLPL:  Les deux en chūdan. 3 pas, shi = se rapproche, pousse à droite / uchi esquive en arrière. Uchi = / shi = dévie sur la gauche, saisi le coude droit, déséquilibre. Shi = ,  recul vigilant. Chūdan. Gedan. 5 pas en arrière. Chūdan.

 

No7: Nanahonme – Tai wo hiraite okonau seitai do no tsuki

Tous deux commencent en gedan no kamae. 3 pas pour atteindre le ma-ai, shi avançant pour entrer dans la distance et tente de forcer le tanken de uchi vers la gauche. Uchi esquive en faisant un pas en arrière puis frappe immédiatement à l’abdomen (). Shi évite en repoussant le tanken de uchi vers la droite; se décalant vers le flanc droit de uchi, shi glisse son bras gauche sous le coude droit de uchi, puis maintenant le bras de uchi contre son corps, frappe . Shi recule de manière alerte et prudente, gardant son tanken menaçant pointé sur la gorge uchi.

Tous deux reprennent chūdan no kamae, puis ensemble gedan-no-kamae. Recul de 5 pas, en commençant pas le pied gauche. Les deux reviennent ensemble en chūdan no kamae.

Version TLPL: Les deux en gedan. 3 pas, shi = avance, pousse vers la gauche / uchi esquive en arrière. Uchi = / shi = dévie sur la droite, viens sur la droite de uchi, immobilise le bras contre son corps. Shi = ,  recul vigilant. Chūdan. Gedan. 5 pas en arrière. Chūdan.

 

No8: Hachihonme – Men uchi ni taisuru seitai-zuki

Uchi  commence en gedan no kamae, shi en chūdan irimi no kamae. 3 pas pour atteindre le ma-ai, shi avançant pour entrer dans la distance et tente de forcer le tanken de uchi vers le bas. Uchi esquive en faisant un pas en arrière, puis prend immédiatement jōdan no kamae et tente une frappe à la tête (men). Shi bloque le bras de uchi à mi-course avec sa baïonnette. Shi saisit ensuite le bras droit levé de uchi de sa main gauche et le repousse en arrière, le déséquilibrant. Shi frappe alors à l’abdomen (). Shi recule de manière alerte et prudente, gardant son tanken menaçant pointé sur la gorge uchi.

Tous deux reprennent chūdan no kamae, puis ensemble gedan-no-kamae. Recul de 5 pas, en commençant pas le pied gauche. Les deux reviennent ensemble en chūdan no kamae.

Version TLPL: Uchi en gedan, shi en irimi. 3 pas en avant, shi = avance, pousse vers le bas / uchi esquive en arrière, jōdan. Uchi = men / shi = bloque le bras de sa baïonnette, immobilise de sa main gauche. Shi = , recul vigilant. Chūdan. Gedan. 5 pas en arrière. Chūdan.

 

*cet article fait partie d’une série en cours créée par Emily Jackman, qui participe à la gestion et à la création de vidéo pour Jukendo.World. Elle dirige aussi le groupe de pratique de Melbourne, La Fédération de Naginata de Victoria et est l’actuelle vice-présidente de la Fédération Australienne de Naginata. En plus du Naginata moderne et du Jūkendō, elle pratique également Toda-ha Bukō-ryū sous la houlette de Keeley sensei.

 

Ces guides sont également disponibles sur la page Facebook du groupe de Jūkendō de Melbourne sous forme de projet en cours.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :