Match no65 – Individuels Masculins Categorie Seniors – 17è Championnats du Japon de Tankendō

Commentaires de Simon Larsen

 

Nombreux sont ceux qui pensent que le Jūkendō est le plus dangereux des deux, mais il semble qu’il y ait plus de blessures en Tankendō, dès qu’un niveau de base est atteint. Il est certain que je me blesse plus et fais plus de mal en Tankendō. Je pense que c’est principalement dû aux distances bien plus courtes. Un changement d’un ou deux centimètres dans le ma-ai fait une grosse différence quand vous êtes si proches.

 

Vous allez recevoir des frappes au-dessus du , aussi assurez vous que votre mune-ate est suffisamment haut. Ewa a dû faire quelques modifications, en repliant et cousant la partie au-dessus de l’épaule, pour que sa clavicule soit protégée par le rembourrage.

 

Je conseillerais aussi de ne pas utiliser de men de Naginata ou de Kendō, dont le nodo est bien plus petit. Non seulement il y est plus étroit et donc protège moins, mais encore il est moins rigide et a tendance à se recourber vers l’avant comme celui de Koike, et une frappe nodo peut facilement passer par-dessous. Un coup de tanken dans la glotte risque de vous gâcher l’après-midi…

Si vous devez interrompre le match la manière correcte est comme de:

  • Lever la main pour signaler aux arbitres.
  • Retourner aux lignes de depart.
  • Se mettre en garde, puis naore, saluer et aller au bord du court (ne pas en sortir!)
  • S’agenouiller en seiza, rajuster votre armure ou quoique ce soit que vous ayez à faire (rappelez vous que si votre armure se défait et que les arbitres estimes que c’est votre faute vous pouvez récolter un hansoku).
  • L’adversaire doit suivre la même étiquette, à part s’agenouiller.
  • Quand vous êtes prêt, faites 5 pas jusqu’à la ligne de départ, saluer et mettez vous en garde (comme au début d’un match).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :