Kamae & Naore Partie 2

La partie 1 de « Se mettre en garde: Kamae » est accessible via le lien ci-dessous.

Se mettre en garde doit être un ensemble de mouvements nets et vifs mais pas saccadés. Accordez une attention toute particulière au timing du mouvement des mains. Il y a une accélération à la fin de la première partie du mouvement, puis une courte pause avant que la seconde partie de mouvement continue. Les mouvements de cette deuxième partie sont plus fluides. Le sensei répète souvent « Ichi, Ni » pour qu’on intègre ces mouvements.   

Ce même timing est répété pour Naore, la première partie du mouvement est un peu plus rapide que la seconde partie. La pause effectuée lorsque les mains se rejoignent, au même moment le mokuju est clairement placé dans une position qui montre que vous êtes stable, bien en équilibre et que vous pouvez facilement vous remettre en garde dans le cas où votre adversaire souhaiterait poursuivre la confrontation. Ne pas essayer d’exécuter ces mouvements sans réfléchir. La prise de garde (kamae) doit être considérée comme un moment où on seme et on zanshin lors du Naore.

Il est primordial que la pointe du mokuju ne rebondisse pas de haut en bas lorsque la main arrière est déplacée. Cela s’applique lors des prises de garde, Kamae, et pendant le Naore. Cela peut être mis en œuvre si la main arrière n’est pas trop serrée sur le mokuju lorsqu’on la déplace. Il faut plutôt relâcher les doigts pour qu’ils n’attrapent pas la détente et il faut également déplacer sans heurt la main droite. Assurez-vous que votre coude n’est pas en train de se cacher derrière votre corps, dans cette position vous n’arriverez pas à tirer dans la ligne droite votre main arrière et le mokuju rebondira.

Si vous exécutez le Kamae de cette façon, cela rendra votre partenaire moins confident pour partir en ligne droite pour son attaque. Prendre une forte garde bien contrôlée et fluidement, sera une illustration immédiate de votre seme, c’est donc un élément essentiel lors d’un shiai. De nombreuses personnes jugeront votre niveau en se basant sur la manière dont vous prenez Kamae et Naore.

Kamae et Naore en Jukendo sont des éléments essentiels du Reiho (Étiquette, signes de respect etc). Comme à 00:54 secondes, si quelqu’un effectue Naore de manière désinvolte lors d’un shiai cela signifie que cette personne ne montre pas de respect à son adversaire. Etant donné la nature émotionnelle d’un shiai, ce n’est pas le bon moyen de se faire des amis.

Avant le déplacement pour la prise de garde, les pieds forment un angle de 90 degrés lorsque que vous êtes debout au garde-à-vous. Puis déplacez le pied gauche vers l’avant et placez le bien droit vers votre adversaire pendant que le pied arrière pivote légèrement pour donner lieu à un angle intérieur d’environ 15 degrés entre le pied arrière et la ligne sur lequel le pied avant est situé.

Pour Naore ramenez le pied arrière vers l’avant, (souvenez-vous bien en Jukenko il n’y a pas de mouvement vers l’arrière: “Vous êtes dans l’armée maintenant! Pas de retraite!!”) à un angle de 45 degrés par rapport au centre et pivotez le pied avant pour former avec vos deux pieds un angle 90 degrés. Les talons se touchent légèrement ou ils sont positionnés très près l’un de l’autre.

Erreurs fréquentes:

2:20 La pointe du mokuju ne se déplace pas en ligne droite jusqu’à la position de garde kamae. Et la pointe s’arrête pendant la prise de garde.

2:22 La pointe saute vers le haut lorsque le premier mouvement est effectué.

2:27 La main arrière se replace après avoir pris la garde, ce qui fait bouger la pointe du mokuju.

2:29 Il n’y a qu’un seul mouvement.

Chloé a la mauvaise habitude d’avoir l’arrière du mokuju placé plus bas que sur l’os de sa hanche. Ce qui correspond à une garde plus proche de celle du naginata que celle du jukendo (ce qui est un défaut logique car elle est très bonne en naginata). Notez bien qu’après cette correction Chloé a toujours son coude arrière derrière elle, c’est pour cela que ses mouvements ne sont pas fluides car sa main arrière ne peut pas bouger facilement en ligne droite lorsqu’elle fait Naore.  

Lorsque que vous prenez votre garde (kamae), si votre corps et votre mokuju ne bougent pas ensemble, ou si vous n’arrivez pas à prendre une complète posture hanmi (se positionner de profil) le mokuju se bloquera souvent sous un des rabats du tare.

Pour vous exercer demander à votre partenaire de tenir légèrement la pointe du mokuju pour que vos mains apprennent le chemin qu’elles doivent suivre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :