Exercices de Fumikomi

Fumikomi, dans le cas du jukendo est un déplacement très important et légèrement différent par rapport à celui des autres arts martiaux que j’ai pratiqués. Les exercices de déplacement sont dirigés aujourd’hui par Hisatsune sensei.

Comme Hisatsune sensei le démontre, la distance franchie pour chaque pas est très courte et le pied avance et revient très rapidement. A chaque pas, vous devenez vulnérable, donc ces pas doivent être exécutés le plus rapidement possible.

La différence entre les divers ma ai (chika, toma, etc) en jukendo est aussi bien moindre qu’en naginata, par exemple. Cela signifie qu’un petit pas pourra vous mettre “hors de portée” tout comme “à portée” d’une attaque. En faisant de grands déplacements, vous risquez d’arriver trop près et de ne plus pouvoir attaquer avec une distance correcte. En outre, votre adversaire risque de vous attaquer au moment où vous vous déplacez encore alors que vous êtes déjà arrivés à une distance correcte de frappe. En ce cas, il vaut mieux faire plusieurs petits pas rapides.  

Idéalement, vous maintenez horizontalement votre centre de gravité lors de vos déplacements. Un centre de gravité qui va de bas en haut lors de vos déplacements ne fera qu’augmenter votre vulnérabilité et vous ralentira. Vous devez relâcher les articulations des jambes afin de maintenir ce centre de gravité.

Des jambes relâchées vous aideront aussi à vous remettre en garde kamae, prêts à l’attaque dès que l’occasion surgira.

Si votre pied droit est légèrement incliné vers l’avant, vous aurez davantage de facilités pour pousser avec le gros orteil du pied arrière. Pousser avec les gros orteils est l’une des clés pour accéder à des déplacements rapides vers l’avant. En revanche, ne déplacez pas vos pieds mal positionnés pour les mettre dans une bonne position avant d’avancer. Ceci est une forme de Okuri et donnera à votre adversaire l’alerte que vous êtes sur le point de faire quelque chose et c’est une habitude très difficile à corriger une fois qu’elle est mise en place.

Remarquez que le genou avant se déplace de manière horizontale. Cela est bien visible à 00:27 lorsque Hisatsune sensei exécute des pas plus grands et rapides, il ne soulève pas son genou afin de produire un son de choc entre le pied et le sol.

A 00:54 vous pouvez voir que Lukasz a fini son déplacement avec le talon arrière fermement placé sur le sol. Puis, sur le pas suivant, lorsqu’il essaie de garder le talon au dessus du sol, il perd l’équilibre car il a excessivement plié le genou arrière pour dégager son talon du sol. Aucun de ces exemples n’est à suivre. Le poids du corps ne devrait pas être positionné sur la jambe arrière.

Pour ressentir la sensation de ramener la jambe arrière rapidement, Hisatsune sensei a un exercice avec lequel on doit prétendre frapper plusieurs fois une balle. Puis, une fois la sensation ressentie, on doit essayer de continuer à ramener la jambe en l’arrêtant nette, sans installer le poids du corps dessus. Cet exercice aide aussi à prévenir les risques de saut pour avancer. Hisatsune a peut-être mis en place cet exercice parce que la Pologne vient juste de se qualifier pour les championnats du monde de foot et donc, cela doit signifier que les polonais savent frapper dans un ballon.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :